Mon compte

Une grande ambition pour l’hydrogène réaffirmée dans le plan France 2030

Publié le 12 octobre 2021

Une grande ambition pour l’hydrogène réaffirmée dans le plan France 2030

Le Président de la République Emmanuel Macron a dévoilé aujourd’hui un plan d’investissements de 30 milliards d'euros pour développer la compétitivité industrielle et les technologies d'avenir en France à horizon 2030. Le plan se décline en 10 objectifs pour Mieux Produire, Mieux Vivre et Mieux comprendre. Je salue cette vision d’un nouveau modèle de croissance pour la France mêlant innovation, réindustrialisation et formation, dans lequel l’hydrogène décarboné est clairement identifié comme un élément clé permettant d’atteindre ces objectifs.

Mieux produire, c’est décarboner notre industrie, nos transports, mais également réindustrialiser et produire en France, et accompagner la transformation de nos industries automobile et aéronautique. Développer l’hydrogène renouvelable et bas-carbone contribue à l’atteinte de tous ces objectifs : dans la chimie, l’acier, les cimenteries, pour nos bus, nos camions, nos trains et même l’avion.

Au-delà, l’ambition est clairement réaffirmée : il nous faut être le « leader de l’hydrogène vert ». Nous en avons les capacités en s’appuyant sur nos atouts actuels : une électricité très décarbonée qui va nous permettre de répondre aux besoins en hydrogène identifiés jusqu’à 2030, tout en s’appuyant sur de l’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables au-delà de nos frontières. Je note également l’annonce d’un investissement renforcé dans les énergies renouvelables, point de vigilance que nous avions soulevé sur le rythme de déploiement de ces énergies qui doit s’accélérer.

Le déploiement des capacités industrielles sur le territoire national est également en bonne voie avec au moins deux « gigafactories » d’électrolyseurs confirmées. D’autres sites de production d’équipements clés comme les piles à combustible, les réservoirs, les stations de recharge ou encore des véhicules permettront d’augmenter l’offre industrielle, soutenue par une politique d’achat volontariste. Le développement d’une filière manufacturière nationale de ces technologies à forte valeur ajoutée entraînera dans son sillage un tissu de fournisseurs et de sous-traitants, accélérant la création de valeur dans les territoires pour répondre à l’objectif de réindustrialisation et de souveraineté technologique.

Enfin, ce plan incite à la coopération et à sortir des silos : la filière industrielle de l’hydrogène a saisi l’importance de la collaboration entre grands groupes industriels et start-ups innovantes « cœur de filière » mais également du lien entre recherche, innovation et industrie qui doit encore se renforcer. La réussite est également conditionnée à la disponibilité des « talents » : la filière hydrogène a identifié les compétences nécessaires à ses industriels, l’accélération sur la formation devrait répondre à ces enjeux.

Philippe Boucly - Président de France Hydrogène

Nous suivre :