Mon compte

L’Europe vient de fixer un cap pour l’hydrogène jusqu’en 2050, à la France de s’affirmer avec un Plan National ambitieux

Publié le 08 juillet 2020

L’Europe vient de fixer un cap pour l’hydrogène jusqu’en 2050, à la France de s’affirmer avec un Plan National ambitieux

La Commission Européenne a présenté aujourd’hui sa stratégie Hydrogène en complément de sa stratégie « d’intégration sectorielle ». Elle lance également officiellement la « Clean Hydrogen Alliance », l’« Alliance pour l’hydrogène propre ».

 

« L’Europe a matérialisé aujourd’hui sa volonté de faire de l’hydrogène un des piliers de sa politique énergétique et climatique pour atteindre la neutralité carbone et a également affirmé clairement que l’industrie de l’hydrogène renouvelable et bas-carbone sera un moteur de la relance économique post crise.

L’hydrogène est conforté dans son rôle essentiel pour la décarbonation de secteurs industriels clés tels que la chimie ou la sidérurgie, les transports intensifs et lourds, la production d’électricité et de chaleur pour les bâtiments notamment.

Le passage à l’échelle annoncé avec un objectif de production d’1 million de tonnes d’hydrogène renouvelable en 2024 puis de 10 millions de tonnes en 2030, est la clé pour la compétitivité de la filière européenne. Les besoins d’investissements correspondants, 6 GW en 2024 puis 2x40 GW d’électrolyse en 2030 ainsi que ceux relatifs au transport, stockage, distribution et usages de l’hydrogène sont clairement identifiés.

Cette stratégie s’appuie sur l’ « Alliance pour l’hydrogène propre», la « Clean Hydrogen Alliance » réunissant dirigeants de l’industrie, responsables de la Commission et représentants de la société civile pour promouvoir les projets structurants qui permettront d’affirmer un leadership industriel européen dans le domaine.

Ce que l’Europe ambitionne avec cette stratégie, la France a les capacités d’y contribuer largement et de prendre sa part pour bâtir une industrie de l’hydrogène compétitive, créatrice de valeur et d’emplois sur les territoires, bien positionnée dans la compétition mondiale. Cela passe par les acteurs français présents sur l’ensemble de la chaine de valeur, un mix énergétique déjà fortement décarboné qui va permettre de prendre des positions dans le déploiement d’une filière compétitive de production d’hydrogène renouvelable et bas-carbone mais également au travers d’un projet important d’intérêt commun européen (IPCEI) qui permettra de faire émerger des champions industriels français.

L’Europe vient de fixer un cap pour l’hydrogène jusqu’en 2050, à la France de s’affirmer avec un Plan National ambitieux et d’y mettre les moyens correspondants. Investir massivement et rapidement dans l’hydrogène permet d’atteindre les objectifs de décarbonation et de réindustrialisation, on parle ici en milliards, le leadership est à ce prix. »

Philippe Boucly, Président de l'AFHYPAC

 

Nous suivre :