Mon compte

Filière hydrogène : 3500 emplois aujourd’hui, plus de 100 000 en 2030

Publié le 29 septembre 2021

Filière hydrogène : 3500 emplois aujourd’hui, plus de 100 000 en 2030

3500 ! C’est le chiffre clé de l’enquête menée par France Hydrogène au mois de juillet dernier auprès de ses adhérents industriels (PME-PMI et grands groupes), l’objectif étant de quantifier le nombre d’emplois directs actuels de la filière hydrogène. Les 150 PME-PMI et 58 grands groupes industriels que rassemble l’association ont été interrogés pour actualiser ce chiffre sur l’emploi dans la filière.
A l’horizon 2030, ce sont plus de 100 000 emplois qui devraient être créés et convertis dans le domaine de l’hydrogène, il était donc important de mettre à jour le point de départ de la trajectoire.

Le développement de la filière hydrogène, un enjeu stratégique pour la France

La Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné érige l’hydrogène en industrie stratégique pour la France. L’Etat et les acteurs de la filière se sont fixés l’objectif de développer une filière française compétitive de l’hydrogène décarboné d’ici 10 ans, créatrice de valeur et d’emplois sur les territoires.

Liée à des enjeux stratégiques de développement de compétences-métiers-formations, la filière se doit de répondre rapidement et sur le long terme aux besoins en compétences et qualifications des industriels. A l’heure où l’hydrogène est perçu comme un véritable levier de décarbonation de tous les secteurs de l’économie, le développement de la filière est devenu un enjeu majeur pour la France.

France Hydrogène a ainsi choisi de caractériser les besoins des industriels en publiant un référentiel national des métiers et compétences de la filière hydrogène rassemblant 84 métiers qualifiés par niveau de formation, domaines de compétences techniques, niveau de connaissance hydrogène, cycle d’activité de l’entreprise ou encore objet de la chaine de valeur. Celui-ci doit permettre d’identifier notamment les besoins en termes de formation, et les actions à mettre en place pour soutenir le déploiement d’une filière industrielle nationale solide.

Une offre de formation à adapter et étoffer

Former et posséder les compétences nécessaires à l’exercice des métiers de l’hydrogène garantira donc le bon développement d’une filière française, les industriels ayant besoin de collaborateurs maitrisant les compétences spécifiques de l’hydrogène pour développer et maturer des innovations technologiques, produire des équipements mais également déployer, maintenir et entretenir les installations ou véhicules hydrogène.

17 métiers ont été identifiés comme étant déjà « en tension », soulignant la difficulté des entreprises à recruter un profil. Cette problématique vise un manque de disponibilité des compétences et profils associés, ces métiers faisant l’objet d’une concurrence entre plusieurs filières industrielles. En effet, la filière hydrogène fait appel aux mêmes métiers et compétences que d’autres filières industrielles déjà en tension, à l’instar des électromécaniciens ou soudeurs par exemple.

Pour développer la filière hydrogène et s’affranchir le plus rapidement de ces contraintes, des actions doivent être menées afin de former des profils grâce à une offre construite et adaptée à ces enjeux. Ainsi, l’offre de formation disponible sur le territoire national doit mieux s’adapter aux besoins des industriels, car, actuellement, un nombre limité de formations spécifiques est dispensé, la majorité étant prise en charge par les entreprises elles-mêmes.

La filière hydrogène est une filière industrielle d’excellence qui contribue à la transition énergétique, participe à la réindustrialisation du territoire et rayonne à l’international. A ce titre, elle pourrait renouveler l’image et la perception de l’industrie en France et redonner de l’attractivité à ces métiers.

Retrouvez les enseignements du livre blanc des compétences-métiers de la filière Hydrogène dans le communiqué de presse de France Hydrogène.

Nous suivre :